11 – Du temps à volonté

11 – Du temps à volonté

À L’entrée du lieu où se servir, se trouvent des dépliants qui énumèrent les diverses activités auxquelles les membres peuvent participer: danse, balade, groupe d’information, réunion sur le Code de Walden et autres titres aux noms significatifs qu’à leurs usagers. Pour ce soir 8 heures, la Messe en B mineur de Bach est inscrite avec mention de la durée, 50 minutes. Les intellectuels y iront, les jeunes préfèreront la danse.

Les intellectuels choisissent de souper en décor suédois. La conversation s’engage sur l’emploi du temps en abondance, celui-ci n’étant pas accaparé par le travail. À quoi sert-il ? À la pratique des arts. Les conditions ont été instituées pour en favoriser la pratique. On ne décerne pas de prix ou de titre mais procure des auditoires en promouvant la culture. Un Âge d’Or, qu’il soit d’art, de musique, de science, de paix ou d’abondance, n’est pas à la portée de nos manières de faire gouvernementales et économiques… Notre civilisation s’emballe comme un cheval effrayé… Ses politiciens, ses professeurs, ses écrivains ont beau lever les bras et crier aussi fort qu’ils le peuvent, ils sont incapables de ramener la bête à la raison. Il faut la laisser s’épuiser et s’occuper du poulain.

Ainsi, ici, si vous aimez la musique, vous pouvez l’écouter, vous pouvez la pratiquer, il y a des gens qui la connaissent et peuvent l’enseigner, il y a des gens qui l’apprécient et jouissent d’en écouter. La température n’est jamais un obstacle, il n’y a pas de lutte pour de rares positions lucratives. Les jeunes compositeurs ont des auditeurs qui apprécient. Les enfants ont la chance de connaître dès le berceau. Une situation idéale pour développer des génies de nos gènes sans gène, sans jeu de mots. La musique n’est qu’un exemple, il en va de même pour la peinture, la sculpure et une demi-douzaine d’arts appliqués. Loisir, possibilité, appréciation. Liberté! Égalité! Fraternité!

Emportés par leur conversation, les intellectuels finissent de justesse leur souper et se rendent en vitesse au théâtre. En attendant la Messe, le professeur s’interroge sur la nature d’un Age d’Or en repensant aux mots-clés de la conversation: loisir, possibilité, appréciation. Liberté! Égalité! Fraternité. Il revient à ses habitudes académiques et se dit qu’il devra lire là-dessus. La chorale entame le Kirie eleison. Il frémit, s’accroche à sa chaise et reste ainsi figé jusqu’à la fin de la Messe. Ses compagnons applaudissent à tout rompre et quand Fergy en saluant le regarde, il l’imagine lui disant: « Vous avez aimé ? Notre âge d’or ? Oui ?

Publicités

Poster un commentaire ↓

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :